Adoration eucharistique

Adoration eucharistique :

  •  À la chapelle St Joseph
    • Mardi                           8h-18h30 
    • Mercredi                      7h30-9h
    • Jeudi                           19h-22h  NOUVEAU
    • Vendredi                      8h-9h
    • Dimanche                    8h30-10h

    Pour ceux qui souhaitent assurer une heure d’adoration le mardi, vous pouvez vous inscrire sur le planning dans la chapelle .

  • À Notre Dame de l'Assomption
    • Jeudi                            8h-9h

HEURE SAINTE

Une heure d'adoration du Saint Sacrement est proposée la veille de chaque 1er vendredi du mois de 21h à 22h à la chapelle St Joseph

5 octobre 2017 - 2 novembre - 30 novembre -

4 janvier 2018 - 1er février - 1er mars - 5 avril - 3 mai - 31 mai et 5 juillet

 

Toutes les veilles des 1ers samedis du mois, une adoration nocturne est proposée à la chapelle St Jospeh du vendredi 19h au samedi 8h

6 octobre 207- 3 novembre - 1er décembre -

2 février 2018- 2 mars - 6avril - 4 mai et 1er juin.

 

QU'EST-CE QUE C'EST L'ADORATION ?

"L'adoration n'est pas un luxe mais une priorité..." Benoît XVI, Angelus, 28 août 2005)

"L'adoration est d'une valeur inestimable dans la vie de l'Église..." (Jean-Paul II, Ecclesia de Eucharistia, 25)

"L'adoration eucharistique a pour objet la divine personne de notre Seigneur Jésus-Christ présent au Très Saint-Sacrement. Il est vivant, il veut que nous lui parlions, il nous parlera. Et ce colloque, qui s’établit entre l’âme et notre Seigneur, c’est la vraie méditation eucharistique, c’est l’adoration. Heureuse l’âme qui sait trouver Jésus en l’Eucharistie, et en l’Eucharistie toutes choses..." (Saint Pierre-Julien Eymard) L'adoration eucharistique est une façon de témoigner notre amour pour Jésus qui nous aime au point de ne jamais vouloir nous quitter. Il demeure ainsi avec nous, jour et nuit, au Saint-Sacrement. Ne nous a-t-il pas dit: « Voici que je suis avec vous pour toujours », car « je t'ai aimé d'un amour éternel, aussi t'ai-je maintenu ma faveur » (Mt 28, 20; Jr 31, 3).

"C’est pour nous un devoir très doux d’honorer et d’adorer dans la sainte hostie, que nos yeux voient, le Verbe incarné qu’ils ne peuvent pas voir et qui, sans quitter le ciel, s’est rendu présent devant nous..." (Paul VI, Credo)

L'adoration eucharistique prépare et prolonge la célébration eucharistique. "Dans l'Eucharistie, en effet, le Fils de Dieu vient à notre rencontre et désire s'unir à nous; l'adoration eucharistique n'est rien d'autre que le développement explicite de la célébration eucharistique, qui est en elle-même le plus grand acte d'adoration de l'Église. Recevoir l'Eucharistie signifie se mettre en attitude d'adoration envers Celui que nous recevons. C'est ainsi, et seulement ainsi, que nous devenons un seul être avec Lui et que nous goûtons par avance, d'une certaine façon, la beauté de la liturgie céleste. L'acte d'adoration en dehors de la Messe prolonge et intensifie ce qui est réalisé durant la Célébration liturgique elle-même..." (Benoît XVI, Sacramentum Caritatis, 66)

D'après Benoît XVI, les deux éthymologies du mot adoration correspondent à ses deux dimensions : "Le mot grec est proskynesis. Il signifie le geste de la soumission, la reconnaissance de Dieu comme notre vraie mesure, dont nous acceptons de suivre la règle. Il signifie que liberté ne veut pas dire jouir de la vie, se croire absolument autonomes, mais s’orienter selon la mesure de la vérité et du bien, pour devenir de cette façon, nous aussi, vrais et bons. Cette attitude est nécessaire, même si, dans un premier temps, notre soif de liberté résiste à une telle perspective. Il ne sera possible de la faire totalement nôtre que dans le second pas que la dernière Cène nous entrouvre. Le mot latin pour adoration est ad-oratio ­ contact bouche à bouche, baiser, accolade et donc en définitive amour. La soumission devient union, parce que celui auquel nous nous soumettons est Amour. Ainsi la soumission prend un sens, parce qu’elle ne nous impose pas des choses étrangères, mais nous libère à partir du plus profond de notre être..." (Benoît XVI, JMJ, Cologne 2005)

Mgr Henri Brincard : "Dans le tabernacle, Jésus est présent dans sa grande adoration du Père à laquelle il veut tous nous associer. Jésus laisse sa grande adoration à son Eglise... L'adoration, c'est offrir ce qu'on a de meilleur au Père, c'est se remettre à Jésus et avec Jésus au Père. La contemplation est une grâce du Père qui nous attire par son Fils." (Congrès de l'adoration, Paray-le-Monial, 2006)

Mgr Dominique Rey: "L’adoration est un acte intime, mais aussi missionnaire, évangélisateur. N’est-elle pas l’acte où se révèle que le monde a un cœur et que ce cœur vibre de l’amour qui transforme tout ?" (Congrès de l'adoration, Paray-le-Monial, 2006)

Témoignage d'une paroissienne : "Puisque tout va très vite à la messe, l'adoration est comme un arrêt sur image qui me permet de vivre plus intensément l'un ou l'autre temps de la messe..."

(source: http://www.adoperp.com/adoration/questceque/index.html)

POURQUOI ADORER?

Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les véritables adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car tels sont les adorateurs que cherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui adorent, c'est en esprit et en vérité qu'ils doivent adorer.

Jn 3, 23-24

« Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu’il n’a rien épargné, jusqu’à s’épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour ; et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi, dans ce Sacrement d’amour ».

« J'ai soif, mais d'une soif si ardente d'être aimé des hommes au Saint Sacrement, que cette soif me consume ; et je ne trouve personne qui s'efforce de me désaltérer. »

«Donne-moi ce plaisir de suppléer à leurs ingratitudes autant que tu pourras en être capable. »

Jésus à Sainte Marguerite-Marie

COMMENT ADORER?

UN QUART D’HEURE AVEC LE SAINT SACREMENT

Le Père Antoine-Marie Claret (1807-1870), qui fut archevêque de Santiago de Cuba, a fondé la Société Missionnaire des Fils du Cœur Immaculé de Marie, les Clarétains. Ces écrits du Père Claret sont à la forme personnelle; c'est Jésus qui parle à chacun de nous individuellement.

Pour Me plaire, il n'est pas nécessaire d'avoir beaucoup d'instruction; il suffit que tu M'aimes beaucoup. Parle-Moi avec simplicité, comme tu parlerais avec ton ami le plus intime.

As-tu quelque chose à Me demander pour quelqu'un?

Dis-Moi son nom et ce que tu voudrais que Je fasse maintenant pour lui. Demande beaucoup! N'hésite pas à demander. Parle-Moi également avec simplicité et sincérité des pauvres que tu veux consoler, des malades que tu vois souffrir, des égarés que tu désires voir revenir sur le droit chemin. Dis-Moi au moins une parole pour chacun.

Et pour toi-même, n'as-tu pas besoin de quelque chose?

Dis-Moi franchement que tu es peut-être orgueilleux, égoïste, inconstant, négligent... puis demande-Moi de te venir en aide dans le peu ou le grand nombre d'efforts que tu fais pour t'en sortir. N'aie pas honte! Au ciel, il y a beaucoup de justes, beaucoup de saints qui avaient exactement les mêmes défauts. Mais ils ont demandé humblement... et peu à peu, ils se sont vus libérés de leurs défauts. Et n'hésite pas à prier pour ta santé et pour une heureuse issue de tes travaux, de tes affaires ou de tes études. Tout cela, Je peux te le donner et Je te le donne. Je désire que tu Me pries pour cela, si ce n'est pas préjudiciable à ta sanctification, mais la favorise et la soutient. Et aujourd'hui même, de quoi as-tu besoin? Que puis-Je faire pour toi? Si tu savais combien Je désire ardemment t'aider!

As-tu actuellement un projet?

Expose-le Moi. Qu'est-ce qui te préoccupe? Que penses-tu? Que désires-tu? Que puis-Je faire pour ton frère, pour ta sœur, pour tes amis, pour ta famille, pour tes supérieurs? Que voudrais-tu faire pour eux? Et pour ce qui est de Moi, n'as-tu pas le désir que Je sois glorifié? Ne voudrais-tu pas faire quelque chose de bien pour tes amis que tu aimes peut-être beaucoup, mais qui, peut-être, vivent sans penser à Moi?

Dis-Moi, qu'est-ce qui attire particulièrement ton attention aujourd'hui? Que désires-tu le plus ardemment? De quels moyens disposes-tu pour l'obtenir? Si un projet échoue, dis-le Moi; Je te donnerai les raisons de l'échec. Ne voudrais-tu pas Me gagner à ta cause?

Peut-être te sens-tu triste ou de mauvaise humeur?

Raconte-Moi dans tous les détails ce qui t'attriste, ce qui t'a offensé, ce qui t'a blessé dans ton amour-propre, ce qui t'a humilié. Dis-Moi tout et bientôt tu parviendras au point où tu Me diras que tu pardonnes tout selon mon exemple, que tu oublies tout. En récompense, tu recevras une consolante bénédiction. Peut-être as-tu peur? Sens-tu dans ton âme cette détresse indéfinissable qui n'est pas justifiée, mais qui ne cesse pourtant de te déchirer cœur? Jette-toi dans les bras de la Providence! Je suis avec toi, à ton côté. Je vois tout, J'entends tout, et Je ne t'abandonne pas un seul instant. Sens-tu l'abandon d'êtres qui auparavant t'aimaient bien mais qui maintenant t'ont oublié et s'éloignent de toi sans que tu en sois la cause? Prie pour eux, et Je les ferai revenir à ton côté, s'ils ne sont pas un obstacle à ta sanctification.

Et n'as-tu pas peut-être une joie à Me faire partager?

Pourquoi ne Me laisserais-tu pas partager ta joie? Ne suis-Je pas ton ami? Raconte-Moi ce qui a consolé ton cœur et ce qui t'a fait sourire depuis ta dernière visite chez Moi. Peut-être as-tu connu des surprises agréables; peut-être as-tu reçu de bonnes nouvelles, une lettre, un signe d'affection; peut-être as-tu surmonté une difficulté; peut-être es-tu sorti d'une situation qui paraissait sans issue. Tout cela est mon œuvre. Tu dois seulement Me dire: merci, mon Dieu!

Ne voudrais-tu pas Me promettre quelque chose?

Je lis au fond de ton cœur. On peut facilement tromper les hommes, mais pas Dieu. Alors, parle-Moi tout à fait ouvertement. Es-tu vraiment fermement décidé à ne plus t'exposer à telle occasion de péché, à renoncer à telle chose qui t'a causé du tort, à renoncer à lire tel livre qui a excité ton imagination, à ne plus avoir de contact avec telle personne qui trouble la paix de ton âme? Redeviendras-tu doux, aimable et complaisant avec telle personne que tu as considérée jusqu'ici comme un ennemi parce qu'elle a laissé échapper quelque chose contre toi? Eh bien! retourne maintenant à tes occupations habituelles, à ton travail, ta famille, tes études, mais n'oublie pas ce quart d'heure que nous avons passé ensemble. Garde autant que tu le peux silence, modestie, recueillement intérieur et amour du prochain.

Aime ma Mère qui est aussi la tienne.

Et reviens de nouveau avec le cœur encore plus rempli d'amour, encore plus abandonné à mon Esprit. Alors tu trouveras chaque jour dans mon Cœur un nouvel amour, de nouveaux bienfaits et de nouvelles consolations.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Date de dernière mise à jour : 30/09/2017