Sur les pas des premiers martyrs de Lyon...

 ...avec les enfants du catéchisme, mercredi 23 février 2011

A 9h, nous sommes 31 enfants, accompagnés du Père Benoît, de mamans et des catéchistes, et nous partons de Saint Jacques, nous prenons le tram T4 en direction de Vénissieux. Puis nous prenons le métro à partir de Gare de Vénissieux, nous passons 11 arrêts et nous sortons à l’arrêt Vieux Lyon. Après nous prenons le funiculaire pour aller à Fourvière. Nous sommes allés à la basilique.

Les premiers chrétiens de France ont été persécutés par les romains. On les mettait d’abord dans un cachot puis, selon s’ils étaient citoyens romains ou non, ils mourraient de différentes façons. Ceux qui étaient romains étaient abattus à l’épée, les autres étaient donnés en pâture aux fauves. Ainsi un grand nombre de chrétiens sont morts. Blandine est restée fidèle à Dieu et les lions ne l’ont pas dévorée. Biblis, elle, avait renié sa foi, mais d’autres chrétiens lui ont redonné du courage et elle s’est réaffirmée chrétienne. Sanctus a répondu à toutes les questions des romains par la phrase ‘Je suis chrétien’. Pothin, lui, est mort avant d’être livré aux lions, il était le premier évêque de Lyon.

Nous sommes ensuite descendus voir le théâtre romain. Il n’est plus entier. Sur la route romaine il reste des marques de roues de charrues et des bâtiments comme des auberges ou des commerces. Pour amener l’eau les romains construisaient des aqueducs et des canalisations. Le théâtre pouvait accueillir un grand nombre de personnes, ils étaient nombreux à venir car les spectacles étaient gratuits. Les acteurs portaient des masques. Comme le spectacle se passait en plein jour, on tendait des toiles pour ne pas être éblouis.

Il y a avait aussi un théâtre plus petit où seule la haute société allait. Il pouvait accueillir un plus petit nombre de personnes. On y dansait, chantait et on y lisait des poèmes. Il reste beaucoup de monuments romains car ils construisaient beaucoup en pierre.

En retournant à Fourvière pour le pique-nique, nous nous sommes arrêtés au Séminaire et nous avons rencontré le père Erwan. Il accompagne maintenant des jeunes qui se préparent à être prêtres. Nous avons prié pour eux et pour notre paroisse.

Après le repas, nous sommes redescendus par les jardins. Nous avons pris le métro puis le tram pour rentrer à Saint Jacques.

Juliette