Le D E N I E R... kékséksa ?

Pardon de parler « gros sous » dans cette feuille paroissiale. En tant que catholique pratiquant, vous êtes certainement bien plus sollicités que d'autres pour faire acte de générosité. Et vous le faites par la quête et sans doute aussi par des dons à diverses œuvres et associations.

Néanmoins, permettez-moi de vous indiquer une priorité : le DENIER...

- Le denier, c'est quoi ça ?

- Hé bien, c'est la participation ordinaire du catholique à la vie matérielle de l'Église de Lyon .

- Oui, mais je donne déjà à la quête ou quand je suis sollicité par la paroisse, pour les travaux d'entretien ou de réfection...

- En effet, et c'est très généreux. Mais le denier est aussi important. Faire partie de l'Eglise de Lyon, cela doit se manifester par le fait d'y consacrer un peu de mon bien, sinon ça veut dire que je n'en suis pas solidaire.

- D'accord. Mais ça veut dire quoi « l'Église de Lyon » ?

- C’est les évêques, les prêtres, les laïcs, les services du diocèse, les bâtiments et leur entretien qui permettent à chaque paroisse de vivre. Si on ne donne rien à « l'Église de Lyon  », on peut bientôt fermer les paroisses et devoir arrêter bien des activités de la mission de l'Eglise !

- Bon.. mais alors, que faut-il donner ?

- L'important, si on n’a jamais participé, c'est de donner quelque chose, même 10 ou 20 euros. Sur 500 paroissiens habituels, seuls 134 d’entre eux versent une participation au denier, soit un quart seulement. Il faudrait arriver à 90% ou 100% de donateurs !

- Comment donner ?

- A la prochaine quête, au lieu de mettre ma pièce ou mon billet habituel, je mets dans la corbeille une enveloppe avec la mention « denier » et ma participation en espèces (en indiquant mes nom et adresse) ou par chèque à l'ordre de A D L - Denier.

 MERCI DE SOUTENIR LA MISSION DE L'ÉGLISE DE LYON ! 

père Benoît

Denier