En route sur le chemin du Saint Curé d’Ars

6 jeunes ont répondus à l’appel du Père Benoît pour participer à la journée diocésaine des servants d’autel à Ars sur Formans. Samedi 7 mai, nous prenons donc la direction du nord de Lyon pour nous rendre sur le plateau de la Dombes.

Pendant le trajet, Père Benoît nous parle de ce guide spirituel qu’est le Saint Curé d’Ars :

Rien ne préparait Jean-Marie Vianney, jeune paysan de la Dombes, né en 1786, à devenir le patron des prêtres. Lui, qui a grandi en pleine période de troubles révolutionnaires et de persécution religieuse, recevra sa première communion dans la clandestinité.

On le jugeait médiocre, élève incapable d’être prêtre et pourtant il est devenu leur modèle et le pèlerinage à Ars attire les foules demandant son intercession.

Aimé pour sa gaieté, son affabilité, sa bonté et sa charité, il a offert sa vie aux pêcheurs et a su écouter, réconforter et apaiser ses paroissiens. Cet être d’humilité et de prière, d’une foi et d’une âme ardentes, nourrissait un seul désir : l’amour de Dieu et des autres.

Il mourut à Ars le 4 août 1859 et sera déclaré « Patron de tous les curés de l’univers » par le Pape Pie XI.

Garé à environ 4 kms d’Ars, nous empruntons le « chemin de la rencontre » et nous prenons un temps de prière devant la statue du Curé et du Petit Berger.

Emportés par le vent, nous approchons d’Ars et déjà sa voix résonne dans nos cœurs :

«Oh que le prêtre est quelque chose de grand ! car il peut donner Dieu aux hommes et les hommes à Dieu ; il est le témoin de la tendresse du Père envers chacun et l’artisan du salut. »

Il est 11h30, nous sommes accueillis dans la Basilique souterraine par des chants et le père Xavier Skof nous présente le déroulement de cette journée.

Après un temps de pique-nique et de détente, Mgr Barbarin répond à quelques questions posées par des jeunes.

Ensuite, des ateliers par tranche d’âges nous sont proposés. Ainsi Elias, Christophe et Rémi participent au jeu sur Jean-Paul II et à la catéchèse sur le sens spirituel de la messe tandis qu’Aroune, Valentin et Alexandre ont un échange sur le rôle de l’autel, puis un atelier « apprendre à voir » les tableaux leur est proposé.

Enfin, les servants revêtus de leur aube, entrent en procession dans la Basilique. Entouré de 8 prêtres, notre Cardinal célèbre la messe et demande à tous les jeunes de retenir cette belle phrase du Saint curé d’Ars :

« Le sacerdoce,

c’est l’Amour du cœur de Jésus »,

il les remercie et les encourage dans leur engagement dans les paroisses.

Ainsi se termine cette rencontre spirituelle et conviviale qui a permis à nos jeunes de mesurer toute l’importance de leur service. Alexandre témoigne : « Cette journée à Ars m’a beaucoup appris à servir la messe, non seulement pour les gestes et l’attitude à avoir, mais surtout à grandir dans la foi par le service de l’autel ».

Ensemble, prions pour ces jeunes et pour les prêtres qui nous aident à avancer sur le chemin du Seigneur.

Laurence