Localisation :
Lyon

Billets de apotres

Un cœur brûlant de gratitude

Chers frères et sœurs,           

              Pour le Carême de cette année, je vous ai proposé de nous centrer sur trois aspects clés de notre vision paroissiale : la famille, la consolation et l’accueil fraternel. La consolation et l’accueil fraternel sont liés à la mise en pratique de la gratitude. Il s’agit d’un cœur qui déborde d’action de grâce (eucharistie). Comme dit Philon d’Alexandrie (IIème s.), « Rendre grâce : employons nous à cela sans cesse et en tout lieu ». Remercier a des effets multiples : joie, paix intérieure, meilleure relation aux autres … et meilleur sommeil ! Pour consoler et accueillir les autres, il nous faut être remplis de la joie et de la paix de Dieu.

Il me semble que la gratitude est un antidote au refroidissement évoqué par le message de Carême du Pape François dont voici de larges extraits :

«  Je souhaite inviter l’Église entière à vivre ce temps de grâce dans la joie et en vérité  ;(…)  « À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira » ( Mt 24, 12). Jésus (…) annonce une grande tribulation et il décrit la situation dans laquelle la communauté des croyants pourrait se retrouver : face à des événements douloureux, certains faux prophètes tromperont beaucoup de personnes, presque au point d’éteindre dans les cœurs la charité qui est le centre de tout l’Évangile. (...) Ce qui éteint la charité, c’est avant tout l’avidité de l’argent, « la racine de tous les maux » (1Tm 6, 10) ; elle est suivie du refus de Dieu, et de trouver en lui notre consolation, préférant notre désolation au réconfort de sa Parole et de ses sacrements. Tout cela se transforme en violence à l’encontre de ceux qui sont considérés comme une menace à nos propres « certitudes » : l’enfant à naître, la personne âgée malade, l’hôte de passage, l’étranger, mais aussi le prochain qui ne correspond pas à nos attentes.(…) S’il nous semble parfois que la charité s’éteint dans de nombreux cœurs, cela ne peut arriver dans le cœur de Dieu ! Il nous offre toujours de nouvelles occasions pour que nous puissions recommencer à aimer.

Au cours de la nuit de Pâques, nous vivrons à nouveau le rite suggestif du cierge pascal : irradiant du « feu nouveau », la lumière chassera peu à peu les ténèbres et illuminera l’assemblée liturgique. « Que la lumière du Christ, ressuscitant dans la gloire, dissipe les ténèbres de notre cœur et de notre esprit »  afin que tous nous puissions revivre l’expérience des disciples d’Emmaüs : écouter la parole du Seigneur et nous nourrir du Pain eucharistique permettra à notre cœur de redevenir brûlant de foi, d’espérance et de charité ». Je me permets d’ajouter de gratitude, de consolation et d’accueil fraternel !

Bon chemin vers Pâques ! Père Yves+

 

Un carême selon "la vision"

Chers frères et sœurs,

              Comme je l’évoquais le mois dernier, nous avons commencé un processus de formulation de notre vision paroissiale. De quoi s’agit il ? D’une image claire, inspirée par l’Esprit Saint, d’un avenir désirable et plus conforme au règne de Dieu. Cette vision tient compte de notre histoire, des réalités de notre environnement actuel et de nos désirs les plus profonds pour vivre et partager la joie de l’Évangile. Autrement dit, c’est l’horizon vers lequel nous voulons tendre nos efforts pour cheminer ensemble « en suivant le Christ de plus près » comme dirait le Père Antoine Chevrier.

Le samedi 27 janvier, une trentaine de paroissiens ont accepté de réfléchir en petits groupes sur la formulation actuelle de cette vision : le fruit de ces échanges souvent enthousiastes sera repris en Équipe d’Animation Pastorale pour être « digéré » et intégré.

Pour accompagner ce travail de maïeutique, je souhaite que nous puissions vivre le Carême 2018 en nous laissant interpeller par trois aspects clés de la vision paroissiale : la famille, la consolation et l’accueil fraternel.

 

Si nous voulons que notre communauté paroissiale soit une véritable famille, il est important de prendre soin des familles présentes. Toutes les familles avec tous leurs membres sont les bienvenues dans nos églises. Quelle joie de voir de nombreuses poussettes dans les allées des églises ! Comme le dit la Vierge Marie à l’Ile Bouchard (où nous passerons durant le pèlerinage paroissial)  « je mettrai de la joie dans les familles ». Mais il y a aussi des souffrances au cœur des familles (cf le témoignage de Cyprien et Daphrose Rugamba présenté le 14 février à l’occasion du Mercredi des Cendres). C’est la raison pour laquelle lors du Dimanche pour tous du 4 mars nous vivrons un temps de prière pour les familles afin de présenter à Dieu les joies et les peines familiales et de recevoir la consolation du Seigneur.

Le lundi 12 mars nous vivrons une belle soirée de louange et de prière pour tous afin d’accueillir la miséricorde et la tendresse du Père.

Enfin, je désire ardemment que nous puissions vivre ce Carême en cultivant la culture de l’accueil fraternel et joyeux. Pourquoi ne pas prendre la décision de Carême suivante : je décide de rencontrer à chaque messe de dimanche une personne nouvelle ? On peut aller plus loin en s’invitant à la maison, en partageant un repas, un goûter, une promenade ...

Merci de prendre au sérieux cet appel qui fait écho aux paroles du Pape François demandant de  ne «jamais nous lasser de choisir la fraternité » La joie de l’Évangile, §91.

Bon chemin de Carême ! Père Yves+

 

Pour une culture de l’accueil et du service

Chers frères et sœurs,

              En ces premiers jours de janvier, je vous souhaite beaucoup de joie, de paix et de gratitude tout au long de cette nouvelle année 2018. Après un coup d’œil dans le rétroviseur, je voudrais porter mon regard sur les mois qui viennent et vous partager deux convictions essentielles.

              Lorsque je suis arrivé en septembre 2015, j’avais indiqué 3 axes pour nos paroisses : proximité, formation et fraternité. Ces trois aspects ont été déclinés dans des projets concrets: visites à domicile, mise en place d’équipes accueil pour les messes dominicales, formation pour couples, projet Patronage st Jacques, dimanches pour tous… Toutes ces actions vont de pair avec un renforcement de la prière et de la vie spirituelle : aujourd’hui, les temps d’adoration eucharistique sont aussi plus nombreux: soirées du jeudi entre 19 et 22h, nuit d’adoration les veilles du premier samedi du mois en lien avec la consécration de notre Ensemble paroissial au Seigneur par le cœur immaculé de Marie. Ces axes demeurent actuels et doivent être approfondis. En 2017, nous avons commencé un travail de formulation de notre projet paroissial : à quoi le Seigneur appelle t-il notre Ensemble paroissial pour les années qui viennent ? On en trouve une formulation dans le guide paroissial 2017-2018 (page 2). Cette « vision paroissiale » nous donne un horizon pour les années qui viennent. Dans les mois à venir nous serons invités à échanger et à donner notre avis sur ce projet dans lequel chacun peut s’impliquer.

Enfin je voudrais vous partager deux convictions qui fédèrent la mise en œuvre de ce projet. D’abord le déploiement d’une culture de l’accueil : l’effort commencé dans ce sens aux messes du dimanche doit se poursuivre et s’amplifier. Les « accueillants » font un travail remarquable  (merci à eux !) mais cela ne portera du fruit que si chaque paroissien accepte de se laisser « contaminer » par cette culture. Ensuite, il s’agit de mettre en place des processus d’accompagnement de la croissance humaine et spirituelle des personnes. Si aujourd’hui près de 200 personnes rendent un service sur la paroisse, je rêve que chaque paroissien puisse mettre un peu de ses talents au service de toute la communauté ! N’est-il pas vrai qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir ?

Je terminerais en disant un mot du Patronage st Jacques qui ouvrira ses portes au début du printemps. C’est une grande aventure qui commence. Son directeur, Théophane Saunier (cf photo à l’intérieur) est à votre disposition pour en parler. N’hésitez pas à le rencontrer.

Belle et sainte année 2018 ! Père Yves+

 

En Avent vers le pardon !

Chers frères et sœurs,

              Nous voici sur le chemin de l'Avent pour nous préparer à la rencontre du Seigneur. Cet itinéraire est exigeant et même dérangeant. Comment ne pas être interpellé par les paroles du prophète Isaïe reprise dans l'Évangile du 2ème dimanche de l'Avent : « voix de celui qui crie dans le désert : préparez les chemins du Seigneur, rendez droits ses sentiers ». La voix de Jean le Baptiste nous invite à deux choses.

Préparer les chemins du Seigneur.

Je perçois dans cette demande la nécessité de nous remettre en question sur nos manières de vivre. Faisons nous vraiment la volonté du Seigneur ? Que signifie « préparer » le chemin du Seigneur ?  Je crois qu'il s'agit de vérifier que notre cœur est bien ouvert pour que Jésus puisse y entrer. N'y a t-il pas des obstacles qui l'empêchent de venir établir sa demeure dans nos vies ?

Rendre droits ses sentiers

La question va de pair avec la droiture de nos vies. Prenons le temps de vérifier si nos manières de vivre la foi ne sont pas en fait des sentiers tortueux, c'est à dire un peu tordus.

Éclairés par la lumière de Noël qui pointe à l'horizon, nous sommes invités à remettre de l'ordre dans notre vie chrétienne - dans notre vie tout court.

J'attire votre attention sur la grande journée du pardon que nous organisons à l'église st Jacques le mercredi 20 décembre entre 8h et 20h. Elle commencera avec la messe de l'attente à 7h (à la lumière de la bougie pour nous recentrer sur le Christ, Lumière du monde) suivi par un petit déjeuner fraternel. Puis tout au long de la journée, il sera possible de vivre diverses démarches de réconciliation : déposer une intention de prière, écrire une lettre de pardon, déposer un péché sur la croix de Jésus, prendre un temps d'adoration eucharistique et bien sûr rencontrer un prêtre pour recevoir la miséricorde du Père (pour cela nous faisons appel à des prêtres extérieurs à la paroisse pour vous permettre d'être plus à l'aise). N'est ce pas le meilleur moyen pour préparer le chemin du Seigneur et rendre droit ses sentiers ?

  Bon chemin en Avent, joyeux Noël, belle et sainte année à tous !

  En communion de prière fraternelle          père Yves+

 

Vers un renouveau paroissial

              Chers frères et sœurs

              Depuis le 13 octobre nous avons consacré à Dieu notre Ensemble paroissial Notre Dame de la Miséricorde au Cœur immaculé de Marie. Quelle joie de vivre cette procession mariale dans les rues du quartier avec une centaine de paroissiens, de voir les enfants du Caté entourer la statue de Notre Dame de Fatima avec leurs flambeaux ! Je rends grâce à Dieu pour la magnifique eucharistie vécue à l'église de l'Immaculée Conception grâce à la chorale Chœur à cœur.

Mais cette démarche de consécration n'est pas un but en soi, elle est une ouverture. Elle ouvre une nouvelle étape dans notre mission paroissiale : la mise en pratique des recommandations du Pape François dans l'exhortation La joie de l'Évangile. Écoutons ses conseils pour la paroisse du 21ème siècle : « « La paroisse n’est pas caduque ... si elle est capable de se réformer et de s’adapter constamment ... Elle est présence ecclésiale sur le territoire, lieu de l’écoute de la Parole, de la croissance de la vie chrétienne, du dialogue, de l’annonce, de la charité généreuse, de l’adoration et de la célébration.... Elle est communauté de communautés, sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher, et centre d’un constant envoi missionnaire. » La joie de l'Évangile, n°28

Depuis mon arrivée ici, je médite cet appel à une remise en question des pratiques pastorales. Puisque les comportements et les rythmes de vie changent, nous devons adapter nos propositions pastorales. Le pape insiste sur la nécessité d'aller aux périphéries pour rejoindre les personnes et de les accompagner fraternellement vers le Christ. Deux initiatives illustrent cela :

1. l'accompagnement des familles qui demandent le baptême pour un petit enfant (0-6 ans) : pour mieux découvrir la foi, nous proposons aux parents un cheminement sur plusieurs semaines en rejoignant une petite fraternité sous la conduite d'un couple accompagnateur.

2. la mise en place du Patronage St Jacques : pour soutenir et accompagner les familles nous proposons des créneaux d'accueil en péri-scolaire et en extra-scolaire pour les enfants (CP-CM2). (Voir la présentation de Théophane Saunier, le nouveau Directeur du Patro st Jacques).

Ces initiatives ouvrent un renouveau paroissial auquel chacun est appelé à participer. Comme dit la parabole des talents (19 novembre), puissions-nous entendre l'appel à les faire fructifier en servant le Christ joyeusement au sein de notre ensemble paroissial !

Père Yves+

 

Notre Dame de la Miséricorde

Chers frères et sœurs

              Alors que j'écris ces lignes nous sommes au cœur de la neuvaine de prière en vue de la consécration de notre Ensemble paroissial au Cœur Immaculé de Marie. Lorsqu'elle a commencé - en la fête de st François d'Assise le 4 octobre - j'étais en pèlerinage à Rome avec notre Archevêque le cardinal Barbarin et 80 prêtres du diocèse. Je lui ai fait part de notre démarche du vendredi 13 octobre : avant de bénir et d'encourager cette initiative, il m'a rappelé que lui-même avait consacré le diocèse au cœur immaculé de Marie le 13 octobre 2013. Notre démarche fait en quelque sorte mémoire de cette consécration et manifeste la pleine communion de notre Ensemble paroissial avec le Diocèse. Je voudrais dire quelques mots du sens de cette démarche.

Tout d'abord, elle n'est pas sans lien avec le nom choisi pour l’Ensemble paroissial : Notre Dame de la Miséricorde. Ce vocable est plus que la contraction abrégée du nom des deux paroisses ! Il dit quelque chose de notre projet paroissial : être une « famille dans laquelle chacun est accueilli, consolé et reconnu comme un frère, une oasis où l'on vient puiser l'amour et la paix dans le cœur de Jésus ». La Vierge Marie est un modèle d'accueil, de tendresse et de consolation pour chaque personne qui souhaite rejoindre la famille paroissiale. Par son cœur immaculé étroitement uni au cœur de Jésus, Marie contribue à diffuser l'eau vive de la miséricorde qui jaillit du cœur de Dieu. Prenons le temps de méditer le texte intégral du projet paroissial (cf guide paroissial 2017-2018) : il est le fruit de plusieurs mois de prière et de réflexion sur la mission de l'Eglise catholique dans nos quartiers.

La démarche de consécration personnelle et paroissiale du 13 octobre est aussi une manière de dire à Dieu notre bonne volonté et notre disponibilité. Se consacrer au cœur immaculé de Marie, c'est désirer avoir un cœur pur et transparent, docile à l'action de l'Esprit-Saint. Lors de notre pèlerinage à Rome, nous avons eu la chance de rencontrer le pape François ainsi que le pape émérite Benoît XVI. Durant ces moments d'une rare intensité, j'ai été frappé par la bonté qui se lit dans le regard de ses deux grands serviteurs de l'Église. N'est-elle pas le signe d'un cœur pur et transparent à l'action de Dieu ?

Puisse la consécration du 13 octobre nous donner la grâce de grandir en transparence devant Dieu !

En union de prière fraternelle

Père Yves+

Chers frères et sœurs

 

              Alors que j'écris ces lignes nous sommes au cœur de la neuvaine de prière en vue de la consécration de notre Ensemble paroissial au Cœur Immaculé de Marie. Lorsqu'elle a commencé - en la fête de st François d'Assise le 4 octobre - j'étais en pèlerinage à Rome avec notre Archevêque le cardinal Barbarin et 80 prêtres du diocèse. Je lui ai fait part de notre démarche du vendredi 13 octobre : avant de bénir et d'encourager cette initiative, il m'a rappelé que lui-même avait consacré le diocèse au cœur immaculé de Marie le 13 octobre 2013. Notre démarche fait en quelque sorte mémoire de cette consécration et manifeste la pleine communion de notre Ensemble paroissial avec le Diocèse. Je voudrais dire quelques mots du sens de cette démarche.

Tout d'abord, elle n'est pas sans lien avec le nom choisi pour l’Ensemble paroissial : Notre Dame de la Miséricorde. Ce vocable est plus que la contraction abrégée du nom des deux paroisses ! Il dit quelque chose de notre projet paroissial : être une « famille dans laquelle chacun est accueilli, consolé et reconnu comme un frère, une oasis où l'on vient puiser l'amour et la paix dans le cœur de Jésus ». La Vierge Marie est un modèle d'accueil, de tendresse et de consolation pour chaque personne qui souhaite rejoindre la famille paroissiale. Par son cœur immaculé étroitement uni au cœur de Jésus, Marie contribue à diffuser l'eau vive de la miséricorde qui jaillit du cœur de Dieu. Prenons le temps de méditer le texte intégral du projet paroissial (cf guide paroissial 2017-2018) : il est le fruit de plusieurs mois de prière et de réflexion sur la mission de l'Eglise catholique dans nos quartiers.

La démarche de consécration personnelle et paroissiale du 13 octobre est aussi une manière de dire à Dieu notre bonne volonté et notre disponibilité. Se consacrer au cœur immaculé de Marie, c'est désirer avoir un cœur pur et transparent, docile à l'action de l'Esprit-Saint. Lors de notre pèlerinage à Rome, nous avons eu la chance de rencontrer le pape François ainsi que le pape émérite Benoît XVI. Durant ces moments d'une rare intensité, j'ai été frappé par la bonté qui se lit dans le regard de ses deux grands serviteurs de l'Église. N'est-elle pas le signe d'un cœur pur et transparent à l'action de Dieu ?

Puisse la consécration du 13 octobre nous donner la grâce de grandir en transparence devant Dieu !

En union de prière fraternelle

Père Yves+

 

Edito

Chers amis

           C'est une grande joie de nous retrouver au terme de l'été pour une nouvelle année paroissiale.

Joie de l'arrivée du Père Jean-Christophe Bertrand dont la mission sera centrée sur l'accompagnement des enfants du Caté - en lien avec Annie Moncorgé ; il sera  prêtre référent de l'École Notre Dame de l'Assomption et accompagnateur des Scouts et Guides de France (groupe Gandhi).

Joie de l'ordination diaconale d'Étienne Roche le 2 septembre (cf article).

Joie de la mise en place du « Patronage saint Jacques ». Cet accueil de loisirs à but non cultuel a pour vocation de proposer des activités de loisirs éducatives pour les enfants du primaire (cf Bulletin paroissial de juillet). Après la validation des aménagements nécessaires, il y aura une phase de travaux qui s'étalera d'octobre à janvier. Le « Patro » devrait pouvoir accueillir des enfants à compter de mars 2018. Bien que ce projet soit dirigé par un directeur professionnel – en cours de recrutement, nous savons qu'il nécessitera l'aide de nombreux bénévoles pour accompagner les enfants dans leurs activités ludiques, culturelles ou sportives. Si vous êtes intéressés pour aider n'hésitez pas à vous manifester dés à présent. 

Tous ces changements sont sources de joie et d'espérance mais requièrent notre prière vigilante. Chaque fois que nous prenons des initiatives pour faire avancer l'Evangile, des obstacles intérieurs et extérieurs se mettent en travers de notre route. Puisque cela est inévitable, il est important d'y répondre de manière appropriée : par la prière et la confiance !

Dans cet esprit, j'ai décidé de confier notre Ensemble paroissial à la protection particulière de Notre Dame de Fatima. Cela prendra la forme d'une démarche de consécration personnelle et paroissiale au Cœur Immaculé de Marie le vendredi 13 octobre 2017, jour anniversaire de la dernière apparition de Notre Dame du Rosaire à Fatima. Cet événement, précédé d'une neuvaine de prière, sera une belle occasion de se rassembler pour nous ouvrir à Dieu en nous recommandant à la prière de la Vierge Marie. Voila un bel acte de confiance pour que notre cœur soit toujours plus transparent à l'action de Dieu à l'image du cœur de Marie.

Bonne rentrée à tous !

Père Yves+

 

Un mot du Père Thierry

Connaissez vous les paroles de St Paul quand il quitte les anciens d’Ephèse ?

« Vous savez comment je me suis comporté avec vous, depuis le premier jour où j’ai mis les pieds en Asie : j’ai servi le Seigneur en toute humilité, … je rendais témoignage devant les juifs et les grecs pour qu’ils se convertissent et croient en notre Seigneur Jésus…Et maintenant je vous confie à Dieu et à la parole de sa grâce lui qui a le pouvoir de construire l’édifice et de donner à chacun l‘héritage en compagnie de tous ceux qui ont été sanctifiés ».

Et celles de Jésus au moment où il quitte les siens ?

« Père entre tes mains je remets ma vie ».

Si je n'ai pas l’humilité de Paul, j’ai été vraiment heureux d’être envoyé parmi vous pour vous servir et vous aimer, servir et aimer le Seigneur. J’ai été heureux de partager ce que nous avons vécu ensemble dans la grâce de Dieu : tant de rencontres personnelles, de prières, de bénédictions, d’Eucharisties, de services, de vie en équipe, groupe alpha, de préparation catéchuménat, visites des malades, préparation baptême, mariage ...

Ce n’est pas un vain mot  de dire que vous m’avez beaucoup apporté, donné de vos personnes et que nous avons participé ensemble à la construction d’un même Edifice, d’une même Communauté.

Pardon à ceux que j’ai blessé ou négligé. Merci à tous et à chacun. Nous restons unis dans la prière, l’action de grâce, le service du Seigneur et de nos frères.

Dieu nous envoie encore, toujours en communion, mais sur de nouveaux chemins. Qu’en toutes circonstances et tous lieux nous puissions nous tourner vers Dieu en disant : « Père entre tes mains je remets ma vie ».

Je vous dis toute mon affection et mon amour. Que Dieu vous bénisse.

 

Peine et joie

« Peine et joie. En ce début d'été, nous avons la tristesse du décès brutal de notre frère Marc Lambert dont les obsèques ont été célébrées samedi 1er juillet à l'église St Vincent de Paul. Depuis 10 ans, Marc avait rejoint notre communauté paroissiale en prenant une part très importante au service de tous. Avec humour, discrétion et beaucoup de disponibilité, il a rendu d'innombrables services, trouvé sa place dans la chorale Choeur à cœur et plus récemment au sein de l'Equipe d'Animation Paroissiale.

Dans les joies, il y a ce projet de patronage st Jacques qui va permettre à notre Ensemble paroissial d'apporter sa pierre à l'éducation des enfants de nos quartiers (cf page intérieure). Confions ce projet à la prière de notre cher Marc ! Bon été à tous. Père Yves+ »

NB : un livre d'or circule pour recueillir les témoignages des paroissiens qui ont connu Marc "

 

Sous la conduite de l'Esprit

Chers frères et sœurs

              Au jour de la Pentecôte 2017, beaucoup de communautés nouvelles se sont rassemblées à Rome autour du Pape pour rendre grâce à Dieu à l'occasion des 50 ans du Renouveau charismatique catholique. Cinquante est un mot important dans la Bible puisqu'il est la traduction française du mot grec … Pentecôte ! Fêter un cinquantenaire est donc une vraie Pentecôte. Évidemment cela touche votre curé de fêter ses cinquante ans en même temps que le Renouveau ! Mais l'essentiel n'est pas là : il est plutôt de nous laisser renouveler chacun – prêtres et paroissiens  - sans cesse dans l'accueil de l'Esprit Saint. Autrement dit, il faut durer dans l'Esprit. Comme dit le pape François, le « temps est supérieur à l'espace... donner la priorité au temps c'est s'occuper d'initier des processus … privilégier les actions qui génèrent les dynamismes nouveaux » (cf Evangelii gaudium n°223). C'est ce que je souhaite mettre en pratique dans notre paroisse. Il s'agit pour nous de prendre le temps de déployer le processus depuis la rencontre personnelle avec le Christ jusqu'à la formation de disciples missionnaires.

La rentrée qui vient verra un changement important. Après trois belles et riches années, le Père Thierry va quitter notre Ensemble paroissial. Au terme d'un discernement personnel et communautaire, il sera désormais prêtre associé de la Communauté de l'Emmanuel. Cela signifie qu'il participera pleinement aux activités communautaires (maisonnée, temps forts) mais qu'il ne résidera pas dans une fraternité avec d'autres prêtres de l'Emmanuel. A la rentrée de septembre, tout en continuant sa mission d'aumônier à la Clinique du Tonkin, il rejoindra une autre paroisse du Diocèse. Nous le remercions chaleureusement pour tout ce qu'il a apporté à nos paroisses, en particulier dans l'accompagnement des pèlerinages et de la vie spirituelle des personnes et l'assurons de notre prière. Nous aurons l'occasion de lui dire notre amitié lors de la fête paroissiale du 18 juin. Le départ du Père Thierry implique l'arrivée d'un nouveau vicaire, le Père Jean-Christophe. Si nous l'accueillerons lors de la rentrée paroissiale du 24 septembre, vous pouvez en savoir un peu plus sur ce montagnard de 43 ans à l'intérieur du Bulletin. 

Je vous donne rendez-vous pour la fête paroissiale du dimanche 18 juin dans le parc de St Jacques pour prendre le temps de faire grandir la fraternité entre nous sous la conduite de l'Esprit-Saint.

Père Yves+